Blogs et articles » Category
oli
sans titre 1
Posté le 12 Mai 2016 par oli dans la catégorie Blog perso
Sur un chemin de croix,
Tracé par mes propres choix.
Affronter ses erreurs,
Mais sans crever de peur.
Du haut de ma potence,
Je regarde le bourreau.
Me sourire en silence,
La main sur le couteau.
Asmodée, Lucifer,
M'ont fait vivre de travers,
Se targuant de faux airs
Comme tous ceux de nos pères.
Bien avant de sombrer,
Dans la misère totale,
C'est d'un air tout bancal,
Que tu vas avancer.
Cédric
Sang nocturne
Posté le 28 Septembre 2015 par Cédric dans la catégorie Blog perso
J'ai été absent longtemps mais je reviens vous proposer un extrait d'une de mes nouvelles intitulée Skyfall. C'est dans le genre sombre et violent, si c'est votre style jetez un œil à ces quelques mots engendrés par mon imaginaire complètement fou! Smile

index.jpg

"La force qui semblait habiter le titan au regard de feu n’était pas qu’une illusion. Loin de là. Elle dépassait largement tout ce que Khaled avait imaginé. Y faire face lui révéla le fardeau légué par Eithelenn au guerrier mutique et renforça sa conviction quant à son rôle à jouer dans la pièce homérique qui se mettait inexorablement en place. Une nuit, alors que le silence pesait sur leur campement de fortune, à peine rompu par le crépitement des flammes qui crachotaient timidement quelques braises rougeoyantes, ils furent soumis à l’un des fléaux craint des voyageurs les plus aguerris : les loups. Une meute, ne mangeant sans doute plus à sa faim depuis trop longtemps, s’approcha à pas feutrés de leur feu. Le jeune homme ne les perçut pas immédiatement, mais l’homme au regard incandescent, lui, les sentit avant même que leurs yeux ambrés brillants de ruse et de faim ne se découpent dans l’obscurité qui s’était installée sur la Plaine de Boldig. Il avait ouvert les yeux, s’était assis sur son séant et avait plongé calmement son regard dans le noir qui les enserrait. Quand les premiers reflets dorés se dessinèrent sur le tableau de ténèbres qui se dressait devant eux, il se saisit de Khaled, le souleva comme on soulève un oreiller de plumes et le déposa sur une branche du chêne qui leur servait d’abri avant de lui en indiquer la cime. Perplexe, le moine entama l’ascension de l’arbre sans discuter. Le silence fut soudain rompu par des grognements sourds. La lumière projetée par les flammes dansantes du feu découpa dans l’invisible nocturne des silhouettes fantomatiques approchant de toutes parts. Les bêtes semblaient tirées d’un sombre cauchemar tant elles étaient squelettiques et effrayantes, animées par un appétit vorace effaçant en elles toute peur des flammes et de la mort. Hautes de quatre pieds au garrot, elles étaient faméliques, leurs côtes saillant cruellement et leurs pattes dévoilant muscles et os. Leur poil hirsute était sale et hérissé, frémissant d’excitation, leur donnant l’air de fauves tout droit sortis des Sept Enfers. Leurs babines retroussées tremblaient d’impatience, découvrant des crocs jaunes et cassés luisant de bave dont l’écume séchait sur les bords de leurs gueules crispées. L’une d’elles, plus hardie et impatiente d’en découdre afin de goûter à la chair fraiche et sanglante de sa proie, se mit à trottiner d’un pas leste avant de prendre de la vitesse en suivant une trajectoire irrégulière la rapprochant du titan muet que la crainte n’affectait nullement.

Le loup chargea brusquement et sauta sur lui en éructant un aboiement démoniaque. Un énorme poing le cueillit en plein vol, l’envoyant s’effondrer en gémissant à vingt pieds de là, la mâchoire concassée et un œil sortant négligemment de son orbite. Ses frères rugirent de colère. L’homme au regard de braise répondit par un grognement rauque, tel le lion grondant face à la créature qui a l’audace de le défier. Il était debout, droit, les poings serrés en deux blocs dévastateurs, la lumière des flammes ondoyant sur ses muscles épais et puissants que couvrait une peau blême. Quatre loups s’élancèrent à l’assaut du colosse imperturbable. Deux d’entre eux changèrent brutalement de direction à quelques pas de lui alors que les autres se jetaient sur lui, visant gorge et poitrine. Les dents de l’un s’agrippèrent au large bracelet de fer de son bras droit tandis que l’autre reçut un coup de tête si violent qu’il lui brisa le crâne, laissant jaillir sang et cervelle. Aussi vif qu’un serpent et fort comme un lion, le puissant guerrier se retourna violemment, prit appui sur sa jambe gauche et envoya un coup de pied phénoménal dans les côtes du loup qui tentait de lui saisir le mollet. Son pied s’enfonça si loin dans le thorax de la bête et le bruit des côtes se disloquant fut si terrible que Khaled détourna instinctivement le regard, faisant appel aux exercices d’apaisement de l’esprit de son Ordre pour ne pas céder face à l’horreur de la scène. Le canidé, qui s’accrochait fermement au bras droit du titan, fut projeté sans difficulté sur celui qui avait brutalement cessé sa course et avait soudain été prit d’une peur aveugle envers le monstre qui aurait du être sa proie. Le colosse à la peau de lait se jeta sur eux avec une vitesse aberrante et les brisa de ses deux mains que la nature avait doué d’une force incommensurable. Les loups restés à l’écart regardaient le spectacle morbide et d’une violence inouïe en silence. Quand le géant se releva, il ne restait des deux bêtes qu’une bouillie de chair et d’os égrugés baignée de sang chaud. Il respirait lentement, sa peau blanche éclaboussée de sang, et fixait de son regard brûlant ceux qui se dressaient encore devant lui, comme pour les inviter à prendre part à la danse macabre qui leur avait volé si promptement cinq de leurs frères. Les créatures de la nuit reculèrent doucement jusqu’à ce que leurs yeux d’or disparaissent à nouveau dans l’obscurité. Le vainqueur incontesté de la bataille resta longuement campé sur sa position, debout sans bouger le moindre muscle, puis il se tourna vers Khaled et l’invita du regard à quitter son abri. Seulement, le scribe avait trop peur du barbare sanguinaire qui venait de se battre avec une sauvagerie inqualifiable pour descendre à sa rencontre. Le visage défiguré par la peur, il suait à grosses gouttes et tremblait comme une feuille agitée par le vent. L’homme au regard de braise le fixa un moment, puis retourna se coucher sans bruit, sans se soucier du sang qui souillait son corps ou d’un éventuel retour des loups affamés. Cette nuit-là, le jeune moine ne put dormir. La révélation qui s’était dévoilée à ses yeux avec tant de force était trop bouleversante pour lui autoriser le moindre repos. Ce guerrier mutique au corps de fer et à la force cyclopéenne n’était pas en marche pour rassembler les hommes, ni pour les protéger. Il allait à la rencontre des dieux. Pour les tuer."

N'hésitez pas à me faire part de vos critiques, cela m'aidera à vous proposer des textes dont la qualité ne fera que croître! Smile
Loriane Aragonez
Smile
Posté le 30 Juin 2015 par Loriane Aragonez dans la catégorie Sujets de société, Autres / divers, Blog perso
En fait je n'écoute pas que du metal, j'aime tout.
Et je suis comme ça dans beaucoup de domaines, la nourriture surtout. C'est super important la bouffe.
Pour parler un peu de moi, eh bien il n'y a pas grand chose a dire, comme partout.
J'ai besoin de tourner une page, j'ai fini le lycée et attaque seulement les études supérieures.
Et si je fais ce genres de papiers ce n'est pas parce que je penses être sortie de l'enfance avec la fin du lycée mais parce que je vis un truc un peu dur en ce moment (comme tout le monde en somme).
Alors au lieu de me morfondre je fais une chose à laquelle je suis peu voir pas du tout habituée, je me socialise(pas le parti hein). Ah oui et j'ai un humour un peu particulier.
Clément
Un parisien en Finlande #1
Posté le 9 Mars 2015 par Clément dans la catégorie Blog perso
Salut tout le monde ! Ces derniers jours, j'ai réalisé que cela faisait déjà un an que j'avais éteint mon facebook. Personnellement, c'est moins la philosophie de ce "réseau social" (mais est-il vraiment "social" ?) qui me manque que la possibilité de raconter des histoires. Aussi ai-je décidé à partir d'aujourd'hui de m'investir plus sur ce forum, lira et réagira qui voudra. Smile

Aujourd'hui, je vais commencer par vous dire que je réalise en ce moment un rêve que beaucoup de metalleux ont : je suis en Finlande (Helsinki) depuis deux mois, maintenant. La Finlande : la "Sancta Terra" du Metal pour beaucoup.

Alors à quoi ça ressemble ? Au niveau de l'architecture se mêle le vieux style pétersbourgeois et les bâtiments plus modernes. Il n'y fait pas si froid que ça si vous êtes équipé d'un bonnet, d'un casque pour les oreilles (et le Metal :p) et surtout d'une super-doudonne de la mort. Le seul moment où la température est un peu tendue est le soir, surtout quand il neige et qu'il y a du vent. On n'est pas sur la planète Hoth, mais quand même... ça fait bizarre pour un Latin, habitué à des témpératures plus tempérées.

Sinon, les gens sont gentils. Ils parlent très très bien anglais (mes études ne me laissent hélas pas beaucoup de temps pour refaire du finnois, d'autant qu'ils parlent très vite) et vous aident souvent quand vous avez un problème. Ils ne sont pas stressés. Et quand on vient de Paris, je vous jure que ça fait du bien ! Ce qui m'a le plus frappé quand je suis arrivé (je sais, c'est idiot, mais...) est le fait que si le feu piéton est rouge, même s'il n'y a pas de voiture, et bien... ils attendent qu'il passe au vert. Une observance des règles et une patience qui force le respect. Alors comme vous ne voulez pas passer pour un barbare, vous faites pareil... Et ça fait du bien de prendre son temps, parfois Smile

Quoi d'autre ? Ah oui ! L'alcool est tellement chère là-bas qu'il semble que la jeunesse d'Helsinki ne pense qu'à se trouver des "plans" pour se bourrer la gueule à bas prix. En entendant ça, on se rend compte qu'il n'y a rien de meilleur que ce qui est déconseillé par le pouvoir légal. :p

Un autre truc qui m'a choqué également est que les métalleux sont nettement moins "lookés" que chez nous. Beaucoup de finlandais aiment le Metal. C'est une musique populaire chez eux (bien qu'elle ne soit pas dominante, la Pop, la musique électronique, les pubs L'Oréal et les magasines de mode étant légion comme à Paris). Néanmoins beaucoup de finlandais portent les cheveux longs, souvent attachés en catogan. Néanmoins, pas de fringues noirs, de clous, de patchs partout... Je pense que le métalleux français, plus que minoritaire, ressent davantage le besoin de se montrer comme "appartenant à un groupe autre" que le métalleux finlandais, qui se voit surtout à ses cheveux longs. Même si on peut croiser des lookés également.

J'ai aussi testé le sauna. Un métalleux texan (ressemblant assez à Marc Hudson de Dragonforce... Donc une bombe atomique, mais hétéro, bien entendu ! Ben oui, sinon, c'est pas drôle !) me l'avait conseillé. Quand je lui ai demandé si "ça n'avait pas été trop dur de se mettre nu devant d'autres personnes", il m'a répondu "Oh tu sais, quand tout le monde le fait, ça n'a pas le même impact". Et c'est vrai. C'était plus agréable (le sauna, hein ?! Pas spécialement le fait de se foutre à poil !) Très franchement, je pensais qu'il serait plus difficile de supporter une température de 85°C dans une pièce fermée. Le seul coup à prendre est d'apprendre à respirer par la bouche, et non par le nez, sinon, ça fait un peu mal. Mais franchement, ça déstresse ! On n'a pas pu se rouler dans la neige comme font les finnois, parce qu'on était dans un immeuble, mais c'était vraiment une expérience à tenter. Mon tuteur étudiant à l'Université d'Helsinki m'a expliqué qu'il y avait des "défis saunas" où, pour gagner un prix, des gens devaient sortir du sauna et prendre le métro à 4h du mat', toujours dans le plus simple appareil... Je ne sais pas qui s'amuserait à faire ça, mais ça peut être rigolo entre potes après quelques bières xD ! Les finnois ont l'air timides, comme ça, mais il semblerait qu'ils aient beaucoup d'humour. J'en termine sur cette note pittoresque. A plus, les gens ^^
Yuri Dupont
Présentation
Posté le 5 Décembre 2014 par Yuri Dupont dans la catégorie Blog perso
Love is not about possession, it's about appreciation, Osho.

Hétérosexuel,
Vocation à être humble curieux et altruiste
Avec toi j'aimerais découvrir et être étonner.

Ce que je cherche :
Le seul point commun que je recherche est la capacité à respecter nos différences !
Je cherche l’étonnement mutuel !
Je suis ouvert à tout type de filles car je garde l’espoir que la vie et l'avenir sont pleins de surprise ^^
Néanmoins je reconnais apprécier les "borderlines", les esprits critiques, les féministes, les créatives, les battantes, les entreprenantes sans plus de préférences tranchées ni de catégorisations absolues...
Je ne suis pas venu ici pour la sexualité en particulier mais pour l'ouverture d'esprit qui je l'espère me permettra de découvrir une personne avec qui l'on pourra s'étonner mutuellement.

Je recherche tout type de relation,
Néanmoins je garde en projet de tenter d’avoir une relation stable pour consacrer plus de temps à mes études et à mes autres passions.

Passions et activités :
Combat pour mon humble idéal d'un monde meilleur simplement,
Philosopher, balade et sport en nature, natation,
Arts en tout genre entre autres
Mais surtout tout ce que tu peux me faire découvrir !!

Détails des études :
J'aime étudier des thèmes divers tel que le féminisme, la philosophie, la nature, l'écologie par extension, les sciences humaines, les problèmes géopolitiques entre autres...
Si tu souhaites m ‘aider ou discuter voici mes grands thématiques :
-Comment l’humanité va t-elle gérer la crise environnementale
-Construire sans l’Etat : ni assistés ni exploités.
-Les inégalités sociales aujourd’hui
-Pour une refonte de l’éducation
J’entends par là les thèmes des inégalités entre les sexes, inégalités sociales, les pédagogies innovantes, responsabiliser face à l’environnement, face au devoir démocratique entre autres.
-Quelle est la portée du peuple en tant que contre pouvoir ?

Voili voilou c'est bien cours pour une description mais n'hésites pas à m'envoyer un message si tu es curieuse
Affichage de 1 to 5 sur 25